Le Nouvelliste | 185 Girls and Boys in Cité Soleil Ready to Enter the Labor Market (French)

Published on Feb 26, 2015

Cette formation, conçue pour aider des femmes et d’autres jeunes en situation de vulnérabilité, était réalisée par le PADF dans le souci de supporter l’État haïtien dans sa lutte pour la promotion des droits de l’homme et la réduction de la pauvreté extrême dans les quartiers défavorisés. Elle vise également à l’employabilité et l’insertion professionnelles de jeunes, en leur offrant une formation professionnelle spécifique adaptée aux besoins immédiats en vue de faciliter leur intégration au sein du tissu social. Plus de 100 jeunes filles et plusieurs dizaines de jeunes garçons ont reçu leur certificat et sont aptes à intégrer le marché de l’emploi.

Le choix de ces jeunes filles et garçons a été réalisé selon des critères spécifiques : Il faut être d’abord âgé entre 18 et 34 ans (exception faite pour les pêcheurs) ; sans emploi et monoparental ; en situation de domesticité ou encore ayant des compétences académiques minimales en recherche d’insertion.

Pendant 3 à 5 mois, ces jeunes ont reçu des formations en cosmétologie, couture,  cuisine et pâtisserie, ferronnerie, maçonnerie, mécanique génératrice, mécanique moto et technique de pêche. Les responsables du PADF ont également initier ces jeunes à l’entrepreneuriat et à des activités génératrices de revenus.

Selon le ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Nesmy Manigat, la formation de ces 185 jeunes filles et garçons pendant une courte période, rentre en adéquation avec la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle. « Grâce à ces formations, il n’est plus question de passer 4 à 5 ans dans une salle de classe pour avoir un métier, atil dit. En seulement 3 mois, ces jeunes sont déjà des professionnels et sont capables aujourd’hui de prendre leur destin en main au lieu de se livrer à des actes de banditisme dans le plus grand bidonville du pays. »

Nesmy Manigat a en outre fait savoir que ces jeunes, formés dans 8 filières, auront l’accompagnement. « Ce programme vise un double objectif : il est d’abord la formation et ensuite l’insertion de ces jeunes qui vont intégrer le marché de l’emploi, atil précisé. Nous allons assurer le placement de ces jeunes et ceux qui n’ont pas un emploi pour l’instant seront sur notre liste et nous ferons appel à eux au moment opportun.»

Pour la représentante de PADF en Haïti, Nadia Cherrouk, la graduation de ces 185 jeunes filles et garçons est une fierté pour cette fondation qui avait voulu aider l’État haïtien à former des jeunes en situation vulnérable. « C’est avec un sentiment d’émotion et de fierté que nous avons remis aux récipiendaires leur certificat, atelle souligné. Ils ont mis leur coeur et ils ont fait preuve de sérieux tout au long de cette formation qui a duré entre 3 et 5 mois. »

Elle a également déclaré que le PADF va continuer à accompagner ces jeunes à travers des stages et des emplois. Mme Cherrouk a, en outre, remercié l’État haïtien qui, par le biais de l’Institut national de formation professionnelle (INFP), avait mis le Centre pilote, le centre SaintMartin et le centre de SaintSurin anigat (à Martissant) à la disposition de la fondation pour la réalisation de ces formations. « La Faculté d’agronomie avait contribué à la formation de 42 pêcheurs de Cité Soleil sur les techniques de pêche, atelle confié. Nous sommes certaine que nous avons accompli quelque chose pour ces jeunes qui auront, grâce à leur métier, leur vraie place dans la société haïtienne. »

Outre le ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, la ministre à la Condition féminine et aux Droits de la femme Yverose Mytil Morquette, l’ambassadeur d’Haïti en République dominicaine, Daniel Supplice, la secrétaire d'Etat à la formation professionnelle, Marina Gourgue, Yvonne Gérard Prophète (grande couturière), marraine des récipiendaires et Reynald Jolifis, maire de Cité Soleil, ont pris part à la cérémonie.