Le Nouvelliste | To Celebrate Entrepreneurship in Haiti (French)

Published June 2, 2015

Une bonne partie de la grande salle de l’hôtel Karibe était transformée, mardi 2 juin, en site de foire où les 31 entreprises qui ont gagné au concours de plan d’affaires du Programme LEAD (Leveraging Effective Application of Direct Investments) exposent produits et partagent leur savoir-faire dans des domaines aussi divers que les technologies de l’information, l’Agro-alimentaire, le textile, les énergies renouvelables, le tourisme ou le recyclage de matières plastiques.

Le Programme LEAD ou « Maximiser l’Efficacité des Investissements Directs » mis en œuvre par la Fondation Panaméricaine de Développement (PADF) est financé par l'Agence américaine pour le Développement internationale (USAID) et permet aux entreprises gagnantes de recevoir jusqu’à 200 000 dollars américains de subvention.

Le Nettoyeur une entreprise qui opère au Parc industriel de Caracol et qui œuvre dans le nettoyage et le recyclage de matières plastique est une des gagnantes du concours de plan d’affaires. Handral Perard, son PDG mise sur l’expansion de la région Nord-Nord-Est et le dynamisme qui s’y dégage déjà. Fier d’avoir créé quelque 60 emplois directs et plus 300 autres indirects l’homme d’affaires est encore plus heureux de participer à la préservation de l’environnement en en transformant les contenants de plastic en flocons destinés à l’exportation vers les Amériques et l’Asie.

Dans l’agro-alimentaire, la transformation de riz à Pont Sondé puis la mise en sachet et la commercialisation à Port-au-Prince porte le nom de Délice, label de l’entreprise Moulin Nan Noté. L’entreprise existe depuis 50 ans et possède une spécialité : le riz complet. Le responsable de Moulin Nan Noté, Maryse Jean Louis Jumelle ajoute « sans pailles et sans roches » après avoir nommé ses différents produits dont le riz Sheilla étuvé (diri chode). L’entreprise va continuer à grandir pour aller au-delà de la création des 30 emplois dans le domaine.

Pour sa part, le P.D.G de Produits des Iles S.A (Pisa), Gilbert Gonzales a déclaré que son entreprise se le haut de gammes- Pisa œuvre dans la préparation et l’exportation des fèves de cacao vers les Etats-Unis et l’Europe. Il est bien conscient que le cacao est en train de prendre de la valeur à l’échelle mondiale. Il vante haut et fort la qualité du Cacao produit dans le Nord notamment à l’Acul où son entreprise dispose d’une exploitation. « Les opportunités pour Haïti sont en pleine croissance. Nous certifions 1500 planteurs afin de traiter directement avec eux et garantir la qualité», a fait savoir Gilbert Gonzales.

Peu avant de remettre les certificats aux gagnants du concours de plan d’affaires, Christian Barratt directeur de mission ai à l’USAID tient à rappeler les paroles de Pamela White, ambassadeur américain en Haïti « Haïti est trop riche pour être pauvre. Par la création d’emplois et le renforcement des entreprises locales Christian Barratt croit que le pays peut aller de l’avant. « Aujourd’hui nous sommes réunis pour célébrer l’entreprenariat en Haïti à travers ce fantastique programme », a lancé M. Barratt en présence de Gladys Coupet membre du Conseil d’administration de la PADF et de représentants du gouvernement haïtien.

Des 31 entreprises distinguées, 9 sont dirigées ou codirigées par des femmes, 9 ont des membres de la diaspora haïtienne dans leur conseil. En plus de cette distinction et de l’assistance financière, les entreprises ont reçu un appui technique qui vise à renforcer leurs capacités à gérer et augmenter leurs opérations. Les responsables de Lead mettent en relief le fait que le projet favorise l’insertion des femmes et des personnes handicapées. Au total, 9 000 emplois ont déjà été créés dans divers domaines.

Pour être éligibles, les candidats ont investi au moins un montant équivalent à la subvention, et doivent opérer dans les zones géographique suivantes : Cap-Haïtien, Saint-Marc ou de Port-au-Prince. Ce concours permet aux PME haïtiennes qui ont le potentiel de favoriser la croissance économique et de créer des emplois d’obtenir des subventions de contrepartie.