Le Nouvelliste | Tapis Rouge Pour Quatre Entrepreneurs Haïtiens

Le Nouvelliste

Tapis rouge pour quatre entrepreneurs haïtiens à l'ambassade américaine

L’ambassadeur Peter Mulrean a célébré en grande pompe, le jeudi 7 juillet 2016, le retour en Haïti de quatre entrepreneurs haïtiens à la suite de leur participation au Sommet mondial sur l’entrepreneuriat (Global Entrepreneurship Summit), plus connu sous le nom de GES 2016, et organisé par le président Obama à l'Université de Stanford, du 22 au 24 juin 2016.

Accueillis en véritables héros par l’ambassade américaine à Port-au-Prince, les quatre participants haïtiens ont fait le point sur leur expérience à ce sommet auquel plus de 700 entrepreneurs de 170 pays et plus de 300 investisseurs ont pris part. Kalinda Magloire, de SWITCH, S.A., Myrtha Vilbon, de Glory Industries, Elan Moncher, Action et Coopération en Développement (ACOD) et Diderot Musset, de SURTAB, ont tous témoigné leur reconnaissance envers les officiels américains. « Nous sommes tous très fiers d’avoir été sélectionnés et d’avoir pu assister à cet événement de grande envergure. Nous sommes très reconnaissants envers l’ambassade américaine, l’USAID et le projet LEAD d’abord de nous avoir informés de cette opportunité, ensuite pour tout l’encadrement qu’ils nous ont fourni », a déclaré Kalinda Magloire qui s’exprimait au nom de ses collègues.

Les quatre entreprises ont reçu des investissements du projet dénommé «Application effective et optimisation des investissements directs/ Leveraging Effective Application of Direct Investments (LEAD) », une initiative financée par l'Agence américaine pour le développement international (USAID), et mis en oeuvre par la Fondation panaméricaine de développement (PADF), qui prend en charge les petites et moyennes entreprises en Haïti.

Nadia Cherrouk, directrice de la Fondation panaméricaine de développement (PADF), et aussi directrice du programme LEAD, n’a pas tari d’éloges sur les quatre entrepreneurs haïtiens qui, selon elle, ont mérité amplement leur participation à ce sommet mondial. « Nous avons été très fiers d’avoir quatre entreprises haïtiennes appuyées par l’USAID et le programme LEAD qui ont
été sélectionnées pour faire cette représentation impressionnante », atelle déclaré.

Sélectionnés parmi 5 000 candidats à travers le monde, les quatre entrepreneurs haïtiens, comme ils l’attestent euxmêmes, ont eu l’opportunité de faire beaucoup de networking et ont pu ainsi échanger avec les CEO de Facebook, de Google, de LinkedIn, entre autres.

« Une des choses dont il a été beaucoup question lors de ce sommet, c’est la nécessité de dépasser l’apparente contradiction entre la recherche de profit et l’impact social », rapporte Kalinda Magloire, de SWITCH S.A., qui commercialise des fours à gaz propane à travers la diaspora haïtienne grâce aux envois de fonds.

Ces quatre ambassadeurs d’Haïti ont ainsi saisi avec panache l’opportunité de projeter une autre image d’Haïti, et selon Elan Moncher, d’Action et Coopération en Développement (ACOD), ils sont prêts à partager cette expérience avec ceux qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Diderot Musset, de SURTAB, pour sa part, affirme qu’au GES 2016, il était beaucoup question d’innovation. L’innovation, selon ce qu’il a retenu, c’est tourner à gauche quand tout le monde tourne à droite. Et ils ont tous effectué le virage à gauche et reviennent au pays convaincus que l’entrepreneuriat est la planche de salut apte à combattre la pauvreté et le chômage.

Peter F. Mulrean, magnanime, s’est effacé pour faire place aux « héros du jour» qui se sont retrouvés donc sous les feux des projecteurs. L’ambassadeur américain a donc réitéré l’éventail de programmes dont disposent en Haïti l’USAID et ses partenaires pour soutenir les entrepreneurs et le secteur commercial, à savoir notamment des stages de formation pour les hommes d’affaires, de l’aide dans la recherche de financement pour des projets, des
financements ou cofinancements pour aider les entrepreneurs à lancer leurs affaires.